Histoire


Le lycée ouvre ses portes le 1er septembre 1976
 
"Ouvert en 1976, développant son hectare de surface couverte sur trois hectares de terrain, le lycée Cugnot est sans doute l'un des plus grands établissements de la Région Parisienne formant aux professions de l'automobile. Plus de 500 élèves préparent un diplôme de la maintenance (mécanicien auto, électricien auto, carrossier, peintre en carrosserie, conducteur routier, etc.) et bénéficient pour cela d'un équipement remarquable."
(l'Officiel de l'Automobile).

Il était une fois le lycée Joseph Cugnot.
Une histoire contée jusqu'à l'année 2000 par P Boursin avec l'aide, éclairée, de Françoise Lavaud et Philippe Nieraad..
 
1977

Le 31 janvier, Monsieur Le Corre propose le nom de "Joseph Cugnot" comme nom de baptême du Collège d'Enseignement Technique de Neuilly sur Marne car il pense que le nom de l'inventeur de l'ancêtre de l'automobile, le Fardier, est parfaitement bien choisi pour représenter un établissement à vocation automobile.
Septembre voit l'ouverture du centre de regroupement de Mécanique Automobile pour la préparation des concours d'entrée de P.E.P.P. à l'ENNA, avec un animateur de choc pour les mathématiques : Jean-François Le Corre.
Des bancs d'essai CPPN sont mis en place.

1978

L'établissement devient C.E.T. d'application de l'ENNA Paris Nord, Roger Torri assurant la formation des stagiaires.
Cette équipe sera renforcée en 1981 par l'arrivée de Jean-Marie Lefèbvre.
En septembre, ouverture du C.R.A.F.T.
 
1979

En novembre est offerte une possibilité d'hébergement de quelques élèves au centre AFPA dans la zone industrielle des Chanoux ainsi que de certains formateurs et stagiaires de Formation Continue.
Cet hébergement sera étendu par la suite aux stagiaires de l'ENNA Paris Nord pour arriver, dans les années à venir, à une gestion de 52 chambres.
Les "séquences éducatives" sont mises en place.
 
1980

Christiane Feldman-Segers, dite "Cri-cri", secouriste lingère et mère du chanteur, ainsi que Roger Châteauvieux sont les premiers retraités de l'établissement.

1981

Marcel Debarge, Secrétaire d'Etat chargé de la Formation Professionnelle auprès du Ministre de l'Education Nationale, effectue sa première visite officielle au Lycée.
C'est aussi l'année d'inondations mémorables dans tout Neuilly-sur-Marne.
Dans l'impossibilité de joindre les pompiers, Jean-François, Claude, Jean-Claude, Philippe, Jean-Pierre, etc. "s'éclatent" sur la raclette pour évacuer l'eau qui s'est
infiltrée jusque dans le C.D.I. ainsi que dans la cave.
En septembre est attribué le premier micro-ordinateur.
Le feuilleton télévisé "Pause Café" avec Véronique Jannot dans le rôle-titre, Joëlle Mazart, assistante sociale, est tourné an partie au lycée.  Un peu de nostalgie avec quelques images
Quelques élèves et personnels de l'établissement ont eu le plaisir d'être figurants.
Après une consultation positive des professeurs, l'établissement se lance dans l'expérimentation du contrôle continu.
 
1982

En juin, un projet interdisciplinaire centré sur les problèmes du Tiers Monde est mis en place. Philippe Nieraad, qui vient d'être reçu au concours d'OP3 (Ouvrier Professionnel), refuse cette promotion pour rester à Cugnot.
 
1983

En septembre, un stage de formation à l'informatique pour le personnel de l'établissement, le mercredi après-midi, est assuré par Jean-Paul Auvray, sur des ordinateurs "performants", les Logabax.
 
1984

En novembre est signée une première convention de jumelage avec les Sociétés Dupont de Nemours et Industria.
Le CRAFT s'installe dans un des appartements de fonction.
Les T.U.C. (Travaux d'Utilité Collective) font leur apparition.
 
1985

Le 1er séjour culturel en Angleterre a lieu du 29 avril au 3 mai 1985.
En juin, Yvette Lecompte prend sa retraite.
Jean-Claude Alles part pour retrouver l'air pur des Contamines, on le comprend aisément, mais une première page de Cugnot se tourne.
 
1986

Juin voit le départ en retraite de Marcel Caron.
En septembre, Jean-Claude Courilleau (Proviseur adjoint) arrive et les Bac Pro CORECA débutent.
 
1987

En novembre, un premier séjour de ski est organisé pour nos élèves.
L'Amicale est créée avec 60 % de participants (un début prometteur !).
 
1988

L'année de la Coupe de France de Rallycross.
L'assistance technique de la 205 de Patrick Berthelot est assurée par une équipe d'élèves et de professeurs dans le cadre de l'activité du Foyer Socio-Educatif (Activité reconduite l'année scolaire suivante).
Du 25 au 29 Juin, une classe est transplantée sur la base de loisirs de Mailly-le-Château dans l'Yonne.
40 de nos élèves sont chaperonnés par "Cou-Cou" pour pratiquer quelques activités telles que canoë-kayak, tir à l'arc, randonnée cycliste et escalade.
En décembre, Bernard Pelletier dit "Nanard" part à la retraite.
Une soirée choucroute - loto est organisée par l'Amicale pour clore sa furtive existence.
 
1989

Christiane Thouron, Conseiller Pédagogique d'Education, "petite mais costaud", arrive.
Le C.H.S. (Comité d'Hygiène et de Sécurité) est créé.
Le 30 Juin, Jacques Coulple et Christiane Letexier prennent leur retraite.
Le Rallycross reprend à compter du 15 avril au travers de villes telles que Rodez, Savenay, Le Creuzot, Saint Junien, Pau, Lunéville, Essay, Bergerac, Lessay, Lohéac, Mayenne, Longwy, pour arriver à la finale à Trappes les 14 et 15 Octobre 1989.
 
1990

Cugnot est jumelé avec un établissement d'Hatfield en Grande Bretagne.
Gilles Almosnino met en place des stages professionnels en Grande Bretagne dans la région de Doncaster pour les premières années de Bac Pro CORECA. et qui seront étendus par la suite aux élèves de Bac Pro MVA.
Max Coudray part en retraite le 30 Juin.
Du 12 au 19 mai, 27 élèves partent pour Annecy et ont la joie d'être encadrés par 6 professeurs et un illustre accompagnateur, le "Père" Jean-François, qui est là pour veiller sur ses ouailles. Il en reste des souvenirs délirants et mémorables sur le lac d'Annecy, dont seuls les intéressés ont la mémoire.
La Formation Complémentaire d'Initiative Locale en Carrosserie en vue de la préparation du BP Expertise Automobile est agréée.
 
1991

Le 16 décembre, un partenariat est conclu entre la Société Toyota France, l'I.U.F.M. et le Lycée Professionnel Joseph Cugnot.
Afin de sceller ce pacte, une soirée est organisée le 22 Janvier 1992 en présence de M. Combes, Président du Directoire de Toyota France, ainsi que MM. Gastaldi et Horner-Hazel.
 
1992

C'est la 2ème année de stage à Doncaster, à la grande satisfaction des employeurs, et renouvellement assuré pour les années futures.
 
1993

Le 7 Juillet Marcelle Ferrière et "Marylou" partent en retraite.
 
1994

Les élèves de terminale Bac. Pro. Carrosserie participent au concours "ZEBROCK au Lycée" et remporte le 1er prix en construisant une splendide guitare. Comme quoi la carrosserie mène à tout !
De toute façon, félicitations aux heureux gagnants.
Et pendant ce temps, "Jolies Couleurs" nous repeint les couloirs et les salles !
Robert Pichot s'envole vers la Corse pour une retraite bien méritée.
 
1995

L'opération "Petits Déjeuners" a eu un franc succès une certaine semaine d'octobre.
Le 6 Juillet, "Papa Schuck" (conducteur routier) va pouvoir bricoler à Chaumine, mais il rendra encore de nombreuses visites à ses "potes".
 
1996

Le programme Leonardo est mis en place. A Doncaster, c'est la consternation pour l'ensemble de l'atelier et le patron lorsque le stagiaire qui se présente est en fait une jeune fille ! Mais ce sera une agréable surprise en constatant, 3 semaines après, qu'elle travaille à la perfection !!!
En juin, Pierre Grandsire et Jean Bueno, dit "Jeannot" pour les intimes, partent en retraite.
 
1997

Le Lycée fête ses 20 ans.
Ce sont les retrouvailles d'environ 180 personnes entre le personnel actuel et les anciens revenus avec plaisir pour l'occasion.
Michel Rodaglio (carrossier) reçoit la médaille de l'Enseignement Technique.
Jean-Loup Cendrier (un ancienne "figure" de la mécanique auto du Lycée Technique Condorcet à Montreuil) part à la retraite.
Raymond Marini (conducteur routier) quitte l'Education Nationale pour se tourner vers d'autres activités et d'autres lieux plus reposants.
Et Christiane Thouron (CPE) quitte la région parisienne pour retrouver Bernard qui l'attend à Caussade avec impatience.
 
1998

"Coup de torchon dans la cuisine" : Ce n'est pas le titre d'une pièce de théâtre mais la remise à neuf de celle du lycée.
Dans la foulée, réfection un peu onéreuse de la salle de sciences.
 
1999

La fin d'année est marquée par quatre départs : Mme Dos Santos Claudia, Roger Ruchot, du côté de la "Méca Géné", Daniel Foulon, "Méca Auto", et Jean-Claude Courilleau.

 

2000

Le "père-fondateur", Jean-François Le Corre, fait valoir ses droits à une retraite bien méritée. C'est la fin de la "grand'messe" de rentrée, d'un certain "style Le Corre" dont les murs du lycée vont garder encore longtemps les échos, et le début d'une nouvelle ère pour "Joseph Cugnot":.

 

2002
Un nouveau proviseur arrive, M François Tomasi, l'histoire du lycée continue. En 2002, le lycée s'ouvre à la polyvalence, les premières classes de 2nde générales et technologiques sont créées. Pour accueillir les élèves, des bâtiments "démontables" sont implantés entre les bâtiments des enseignements généraux et les ateliers. Le lycée obtient également la labellisation "lycée des métiers de l'automobile" qui lui permet de mettre en avant son expertise dans ces filières.

 

2006 - 2010

Entre 2006 et 2010 plusieurs proviseurs se succèdent. Mme Steigelman ne reste qu'une année au lycée (2006/2007). Entre 2007 et 2009, M Desouches donne une nouvelle impulsion au lycée en permettant notamment l'ouverture du lycée à l'enseignement supérieur avec le BTS AVA et la création des sections européennes. Mme Guillien assure une transition en 2010.

 

2010

A la rentrée, M Jean-Christophe Drappier est nommé à la direction de l'établissement.

 

2011

Mme Ahras, proviseure adjointe succède à Mme Renaud.

 

2012

Un nouveau projet d'établissement est adopté, la labellisation "lycée des métiers de l'automobile" est renouvelée, les équipes du lycée se voient récompensées de leurs efforts par la réussite croissante des élèves de la SEGT.  Les très bons résultats aux examens et leur forte valeur ajoutée ont permis à l'établissement d'être classé 4ème lycée de France en termes de performance par le quotidien Le Parisien du jeudi 05 avril 2012. Le magazine l'étudiant place l'établissement parmi les très bons lycées avec une moyenne générale de 15,4/20 et 16,8/20 pour sa capacité à faire progresser ses élèves. La polyvalence est enfin installée et reconnue à Cugnot.

Le Pt'it Joseph est élu meilleur journal lycéen de l'académie de Créteil.

 

2015

Alors que la formation des conducteurs routiers quitte l'établissement pour être transférée dans un nouveau lycée à Dammartin en Goele, après 3 ans de travail et de concertation, un grand projet de rénovation et de restructuration du lycée est enfin adopté par la Région Ile de France. Au cours d'une réunion publique, Mme Henriette Zoughebi, vice-présidente chargée des lycées à la Région,  annonce à l'ensemble de la communauté éducative, le 26 janvier 2015, qu'un budget de 33,7M€ vient d'être voté pour les travaux.

 Le 17 octobre 2015 après près de 40 ans passés au service de l'établissement et de l'éducation Nationale, Mme Françoise Lavaud, secrétaire de direction, fait valoir ses droits à une retraite bien méritée

 


Le Parisien du 30 janvier 2015

Jeudi 29 janvier, le conseil régional a voté un budget de 33.7M€ pour la rénovation et l’agrandissement du lycée. Les études techniques et le concours d’architectes vont débuter et d’ici trois ans les travaux vont commencer pour une livraison prévue en 2020.

Lire l'article sur le site du Parisien


2016

Le lycée adopte un nouveau projet d'établissement et pour la première fois un contrat d'objectifs est signé avec l’autorité académique. De nouveaux objectifs sont donc proposés à l'horizon 2019. Dans le cadre de la rénovation du lycée, la première phase du concours d'architecte se déroule en avril 2016.

Deux départs marquants chez les mécaniciens automobiles, M Cottereau après 11 années dans l'établissement obtient une mutation en province et M Visentin après avoir passé 39 ans au service de l'éducation nationale dont 31 à Cugnot fait valoir ses droits à la retraite.

A la rentrée 2016, Mme de Luri succède à M Drappier à la direction du lycée.

L'établissement se prépare à fêter ses quarante ans.